ordonné prêtre

Appelé : être prêtre c'est avant tout répondre à un appel de Dieu. Celui qui répond à cet appel est sûr de trouver le chemin le plus épanouissant pour sa vie. Il peut être difficile d'entendre l'appel, parfois aussi d'y répondre : souvent parce que nous nous mettons des obstacles : suis-je capable d'être prêtre? Comment suis-je sûr d'être fidèle tout ma vie? Suis-je capable de vivre le célibat?

Envoyé en mission : le prêtre est tout entier tendu vers la mission. S'il est attaché de manière particulière au Christ, c'est pour être donné aux hommes. Habituellement en service en paroisse, le prêtre porte le souci de tous les paroissiens, des pauvres, des malades, des mourants, des familles, des fiancés, des enfants, des jeunes.... Mais aussi de ceux qui ne viennent pas à la paroisse : les voisins, les commerçants, ceux qui ne sont pas croyants ou d'autres religions. Le feu de l'Amour de Dieu doit brûler tellement dans le cœur du prêtre, qu'il est prêt à tout pour rejoindre ceux qui sont le plus loin.

En communauté : prêtres de la Communauté de l'Emmanuel, nous sommes appelés à vivre notre ministère avec des frères. Dans notre communauté, cela implique la vie résidentielle à plusieurs prêtres, et la vie fraternelle avec des membres laïcs. La communauté, pour celui qui y est appelé, est un lieu de croissance en sainteté, car elle permet de grandir quotidiennement dans sa réponse à l'appel de Dieu.

Homme de Dieu : c'est souvent ainsi que les personnes loin de l'Eglise voient le prêtre. Non comme un fonctionnaire, un gestionnaire ou un administrateur de personnel pastoral.... Mais comme un homme qui crée un lien avec le Divin. Et cette intuition est profondément vraie : être prêtre c'est être tout entier conformé au Christ, pour être au service du monde. L'identité du prêtre tire sa source dans l'identité même de Jésus qui livre sa vie en offrande pour que tous les hommes soient sauvés. Voilà ce qui habite le cœur du prêtre: être un canal de la grâce pour le salut du monde.

Témoignage des prêtres

Contact

P. Martin Lagacé
581-681-6592

Moi, prêtre ?

Pour répondre à l'appel au sacerdoce, il faut avant tout prendre des moyens. On ne discerne pas tout seul.

  • D'abord s'en ouvrir à un prêtre et être accompagné spirituellement.
  • Ensuite cheminer avec d'autres garçons qui se posent la même question.

père spi

Lorsque la question de la vocation se pose, il est important de s'en ouvrir à un prêtre. Nous avons un certain degré de connaissance de nous-mêmes, mais nous avons besoin de l'objectivité d'une personne extérieure. Nous pouvons alors partager nos pensées, nos expériences, nos questions à quelqu'un en qui nous avons confiance.