Homélie du 6 octobre

Mois missionnaire extraordinaire

Homélie du père Busque - Saint-Charles-Garnier le 6 octobre 2019

 

UN MOIS MISSIONNAIRE EXTRAORDINAIRE

Le Pape François nous invite cette année à faire du mois d’octobre un Mois missionnaire extraordinaire. Nous l’avons commencé en fêtant Sainte Thérèse. Elle, qui n’est pas sortie de son cloitre et qui est morte à 24 ans, fut pourtant déclarée la patronne des missionnaires. Elle peut nous apprendre comment devenir un ou une disciple-missionnaire plein de courage et de feu.

L’équipe pastorale vous propose, au cours des 4 prochains dimanches, de découvrir ou redécouvrir ensemble comment être disciples-missionnaires, comment en tant que disciples de Jésus réponde à son appel et à son ordre :

Allez par le monde entier, proclamez l’évangile à toutes les nations (Mc.16,15)

Vous allez recevoir une puissance; celles du Saint Esprit qui viendra sur vous; vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre.

Ce sont les toutes dernières paroles de Jésus rapportées par les quatre évangélistes. Comme disciple de Jésus, ces paroles sont un appel personnel, adressé à chacun, à chacune, un appel à travailler à la vigne du Seigneur.  C’est pourquoi, Jésus attend de nous, dans une humble écoute de sa volonté, une réponse personnelle, selon notre état de vie.

…..

Chaque chrétien, de par son baptême, a reçu des dons pour être à la fois, témoin et instrument vivant de la mission de l’église.

Jésus nous envoie donc tous et toutes, évangéliser en son nom et dans la puissance de l’Esprit, Toutefois, il ne précise pas comment faire. Depuis quelques années, nous parlons de réaliser ensemble une nouvelle évangélisation; parce que la très grande majorité des personnes qui nous entourent n’ont pas ou peu entendu la Véritable Bonne Nouvelle de Jésus. Alors nous devons annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus avec une nouvelle ferveur, un nouvel enthousiasme, avec une nouvelle joie.

Nous devons le faire ensemble aussi avec de nouvelles méthodes : ne plus compter sur l’enseignement religieux dans nos écoles, mais inventer de nouvelles manières de faire rencontrer Jésus, de parler de lui et d’en témoigner. Envoyés ensemble, nous allons renouveler notre l’église, lui redonner vigueur et enthousiasme. C’est que la foi s’affermit quand on la donne.  

Pour faire rencontrer Jésus à nos frères et sœur, nous n’avons pas besoins d’être parfaits. Nous n’avons pas besoin de posséder des diplômes en théologie pour partager notre foi. Nous possédons toutes et toutes la puissance, le souffle de l’Esprit Saint pour parler de Jésus, notre Dieu et Sauveur et pour éveiller la foi en lui chez les personnes  de notre entourage.

Mais concrètement ; évangéliser, ou annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus, qu’est-ce que cela veut dire?

Jésus nous envoie d’abord porter sa Bonne Nouvelle  à notre entourage.

Il est important pour bien le comprendre, et de bien préciser  qu’il ne  nous envoie pas imposer son Évangile de maison en maison, ni de remplir les bancs d’église, ni de harceler les gens. Quand il envoya pour la première fois ses disciples en mission, il leur recommandait déjà : N’allez pas de maison en maison. Répandez la Bonne Nouvelle simplement dans votre entourage.

De fait, les premières communautés chrétiennes diffusaient la Bonne Nouvelle de Jésus dans  leur entourage, dans leur voisinage immédiat.

Prenons par exemple, ce que Saint Luc raconte dans les Actes des Apôtres.  Il raconte  comment l’apôtre Pierre arriva chez Corneille qui l’’attendait : Corneille  avait convoqué sa parenté et ses amis intimes pour entendre l’apôtre Pierre ( Ac 10, 24). Il avait convoqué son entourage

Ainsi pour nous, le Seigneur nous envoie évangéliser d’abord, les personnes de notre entourage, les personnes avec lesquelles nous entretenons des relations habituelles.

Les membres de notre familles, nos voisins, nos amis et ceux et celles qui partagent nos intérêts et  nos loisirs, les collègues de travail, l’Amour qui a été répandu en nos cœurs, nous pousse, nous presse, vers ceux et celles qui nous sont proches, il nous pousse à nous ajuster à nos frères et sœurs, à les aimer au nom de Jésus, à faire pour eux tout ce que Jésus ferait. Ces frères et soeurs s’étonneront alors de voir comme nous nous intéressons sincèrement à eux.

L’évangélisation de notre entourage est la façon la plus simple et la plus naturelle que le Seigneur nous offre pour annoncer l’évangile dans la vie de tous les jours.

Jésus veut que ces frères et sœur de notre entourage le reconnaisse comme unique Sauveur et il compte sur nous pour qu’ils y arrivent.

La deuxième étape dans notre élan d’évangélisation est de prier pour les personnes de notre entourage.

Il est impossible de prétendre pouvoir parler de Jésus et le proclamer Seigneur sans lui confier, à lui et à son Esprit, notre tâche d’évangélisation. C’est une tache difficile, voir impossible si nous ne comptons que sur nos seules forces. Jésus lui-même après sa résurrection a ordonné aux premiers disciples de ne pas s’éloigner de Jérusalem mais d’attendre le Saint Esprit : la force spirituelle pour accomplir la mission.

L’Esprit Saint connait l’intimité des cœurs et les chemins pour parvenir à les toucher. C’est lui qui met sur nos lèvres les paroles capables de convaincre, de communiquer la joie de la vérité, la certitude de l’amour miséricordieux du Père.

Voila pourquoi, il faut demander avec insistance et humilité, la force de l’Esprit Saint pour qu’il rende fructueux notre effort d’annonce de l’Évangile. Il faut aussi prier pour les personnes de notre entourage.

Comment prier pour ces personnes de notre entourage

Prier avec foi

Jésus a souvent répété : Eh bien, moi je vous dis : demander on vous donnera, cherchez, vous trouverez, frappez, on vous ouvrira (Le 11, 9).

Quand nous prions pour les frères et les sœurs de notre entourage, nous demandons au Seigneur leur salut et le Seigneur nous écoute certainement, car [Dieu] veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. Écrivait Paul a son disciple Timothée (1 Tm 2, 4)

Prier avec persévérance

Il est bon de prier tous les jours pour les frères et sœurs de notre entourage que nous voulons évangéliser en premier.  Jésus nous enseigne à prier sans cesse, sans nous lasser et Saint Paul rappelle

Que l'Esprit suscite votre prière sous toutes ses formes, vos requêtes, en toutes circonstances ; employez vos veilles à une infatigable intercession pour tous les saints. (Ep 6, 18]

Prier en bénissant

Bénir veut dire aussi consacrer, sanctifier, glorifier, exprimer de la gratitude, être reconnaissant, souhaiter le bien, invoquer la protection divine, dire du bien... C'est avec ces sentiments que nous présentons nos frères et soeurs à Jésus. Quand nous prions pour les membres de notre entourage, nous pouvons prier en les bénissant comme le Seigneur Dieu avait ordonné à Moise :

Que le Seigneur te bénisse et te garde !
Que le Seigneur fasse rayonner sur toi son regard et t'accorde sa grâce
!
Que le Seigneur porte sur toi son regard et te donne la paix
! (Nb 6, 24-26]

Prier en pardonnant

Et quand vous êtes debout en prière, dit Jésus, en Saint Marc, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez, pour que votre Père qui est aux deux vous pardonne aussi vos fautes. (Mc 11, 25)

Quand nous prions pour notre entourage, il peut nous arriver de sentir dans notre cœur une certaine difficulté, de la souffrance d’avoir été méprisés ou rejetés, mais rester en paix et pardonner est possible si nous mettons en pratique ce que saint Paul écrivait aux Colossiens :

Puisque vous êtes élus, sanctifiés, aimés par Dieu, revêtez donc des sentiments de compassion, de bienveillance, d'humilité, de douceur, de patience. Supportez-vous les uns les autres, et si l'un a un grief contre l'autre, pardonnez-vous mutuellement ; comme le Seigneur vous a pardonné, faites de même, vous aussi. (Col 3, 12-13]

Prier en  adorant

Chaque semaine, il est bon, très bon de consacrer au moins une heure d’adoration, si possible devant le Saint sacrement.  Durant, ce temps d’intimité avec le Seigneur, nous lui remettons tous nos soucis et nos efforts et nous lui confions notre entourage. Cette prière guérit les cœurs, apporte la paix, redonne l’espérance, renouvelle le désir de servir nos frères. Ce temps d’adoration, régulier, j’insiste sur un temps régulier, c’est le fondement de notre mission car c’est le Seigneur que nous annonçons et non nous-mêmes. Paul écrivait aux Colossiens :

Ainsi, celui qui plante n’est rien, celui qui arrose n’est rien : Dieu seul compte lui qui fait croitre.

Vous me direz :  mais où adorer ?

Dans une chapelle, où se trouve le Saint sacrement si possible. Mais le vrai lieu de notre prière d’adoration, notre maison d’adoration est notre cœur; faisons taire toute préoccupation, toute inquiétude et entrons régulièrement dans la maison de notre cœur et adorons le seigneur qui nous y attend.

Pour toi, quand tu veux prier, entre dans ta chambre la plus retirée, verrouille ta porte et prie ton Père qui est là dans le secret. Et ton Père qui voit dans le secret te le rendra (Mt. 6,6)

Bénissons ensemble le Seigneur de nous avoir choisis et appelés à travailler à sa vigne, sa vigne, pour nous, est d’abord, notre entourage

Bénissons-le par cette eucharistie, pour le travail de son Esprit dans le cœur de nos frères et sœurs et prions le nous donner une ferveur nouvelle pour faire de ce mois d’octobre, un mois missionnaires extraordinaire.

Dimanche prochain, nous approfondirons comment faire connaitre le Dieu d’Amour par le service de nos frères et sœurs.

Père Busque

 

En octobre, quatre petits pas pour grandir comme missionnaire!

Pour le mois d’octobre le Pape François a demandé « que l'Esprit suscite un nouveau printemps missionnaire dans l'Église ». Il invite tous les baptisés à renouer avec son appel missionnaire.

Pour répondre à cet appel, les prêtres de la paroisse Dina feront une petite série de prédications thématiques sur la mission pour les dimanches d’octobre.

1er Pas : Dimanche 6 octobre : La Prière

Choisir de prier plus particulièrement pour une ou deux personnes de mon entourage

Dimanche dernier, le 6 octobre, on vous invitait à prendre les temps de considérer votre entourage et de choisir de prier pour une ou deux personnes qui sont peut-être particulièrement ouvertes au Seigneur ces temps-ci. Saint François de Sale disait sagement : Fleuris là où tu as été planté.

On rêve parfois de grandes missions lointaines, en Amérique du Sud ou en Afrique, mais les premières personnes vers qui le Seigneur m’envoie, ce sont celles que je côtoie régulièrement.

Donc dans un premier temps, pour devenir missionnaire, je peux identifier les gens de mon entourage. Ceux que je rencontre régulièrement. Les gens de ma famille, mes voisins, mes collègues de travail, ceux avec qui je pratique mes loisirs. Demander au Seigneur de m’inspirer 2 de ces personnes qui sont peut-être particulièrement ouvertes au Seigneur ces temps-ci., et choisir de prier assidument chaque jour pour eux cette semaine.